Thèse
Publié le 5 mars 2018 | Mis à jour le 23 août 2019

Benjamin DELPUECH 2016-2019 - PhD director: David Mitton, co-director: Hélène Follet

équipe LBMC

Title: Modèle numérique de la résistance mécanique d’un os avec métastase

Il existe un lien entre risque de fracture et certains cancers parmi les plus incidents, comme le cancer du sein chez la femme, le cancer de la prostate chez l’Homme ou encore le cancer du poumon. Ces cancers ont aussi un fort tropisme osseux, c’est à dire qu’ils vont développer des métastases dans le squelette. Par rapport à un cancer non métastatique, la présence de métastase et la survenue d’une fracture vont notamment être associés à un excès de morbiditié, de mortalité et les couts de prises en charge vont augmenter dramatiquement (Yong et al, Breast Cancer Res 2011).
L’évaluation actuelle du risque de fracture d’une métastase osseuse reste empirique. Il existe peu de scores en dehors du score de Mirels qui manque de sensibilité et de spécificité. Il existe donc un besoin important de critères objectifs permettant de quantifier cette fragilité osseuse, afin d’aider les cliniciens dans la prise en charge des patients.
Sur la base de précédents travaux, nous proposons d’évaluer la résistance mécanique osseuse par simulation numérique à partir d’images scanners (Zapata et al. 2015).
Zapata E., Follet H., Mitton D., (2015) Homogeneous and heterogeneous finite element models to predict radius bone strength in forward fall configuration Computer Methods in Biomechanics and Biomedical Engineering, suppl. 1, pp. 2084-2085.
  • Auteur(s)
    Benjamin DELPUECH